Les banques en ligne sont-elles rentables ?

La rentabilité des banques en ligne

Aujourd’hui, toutes les banques en ligne peuvent être considérées comme « sûres », car elles sont souvent adossées à un grand groupe bancaire ou à un assureur (voir cet article pour plus de détails).

Malgré, par exemple, la gratuité des cartes bancaires, une banque en ligne peut-elle vraiment être rentable sur le long terme ?

De faibles charges pour les banques en ligne

Les banques en ligne proposent une tarification bien plus avantageuse que les banques physiques.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elles n’ont pas du tout les mêmes charges :

  • pas d’agences (à acheter, louer, rénover, entretenir),
  • des coûts d’exploitation plus modestes (moins d’électricité, de chauffage, d’assurance, etc),
  • beaucoup moins de salariés (conseillers, vendeurs…)

En fait, les charges principales des banques en ligne résident dans la publicité (pour nous faire venir à elles). dans l’optimisation de ce qui nous lie à elles (l’outil informatique) et dans l’innovation (pour nous garder chez elles).

Deux indicateurs de rentabilité

Effectivement, les banques en ligne sont rentables… mais certaines le sont davantage que d’autres ( et de plus en plus régulièrement).

Sachez que la plupart des banques en ligne « jouent le jeu », elles ne cachent rien et publient chaque année leurs résultats. C’est le cas de Fortunéo, Boursorama, BforBank…

Par contre, d’autres, comme ING Direct, refusent de communiquer sur leur rentabilité. A mon sens, c’est bien dommage, car tout client apprécie la transparence, et déteste avoir l’impression qu’on lui cache des choses.

Ci-dessous, vous trouverez deux graphiques permettant d’évaluer la rentabilité des banques en ligne.

Le Produit Net Bancaire (2009 à 2015)

Pour une banque en ligne, le Produit Net Bancaire représente la valeur ajoutée créée par son activité. Il est obtenu par la différence entre les produits issus de l’activité bancaire (intérêts et commissions perçus, produits d’exploitation bancaire) et les charges d’exploitation (intérêts versés, commissions réglées, etc).

  • Boursorama dégage le PNB le plus important, de manière relativement stable.
  • Monabanq est en déclin continuel.
  • HelloBank et BforBank voient leur PNB croitre régulièrement depuis 2009.

Mais, sur ce point, Fortuneo présente l’évolution la plus favorable et la plus régulière : son Produit Net Bancaire a été multiplié par 3 depuis 2009 !

Le Résultat Net (2009 à 2015)

Le Résultat Net est beaucoup plus parlant encore que le PNB. Le Résultat Net représente tout simplement le bénéfice (ou la perte) réalisé lors de l’exercice écoulé par une entreprise.

  • Boursorama affiche un Résultat Net très fluctuant, plutôt orienté à la baisse.
  • HelloBank et Monabanq ne sont pas encore vraiment rentables…
  • BforBank possède la « rentabilité » la plus inquiétante (10,9 millions de pertes en 2015).

A nouveau, Fortuneo présente l’évolution la plus favorable et la plus régulière : son Résultat Net a été multiplié par 7 depuis 2009 !

La rentabilité, un critère de choix important ?

Petite remarque à propos d'ING Direct

En avril 2016, ING Direct est revenu sur ses conditions d’accès à la carte Mastercard Gold (gratuite) : il impose depuis au client un versement mensuel de 1200 euros sur son compte courant (alors qu’auparavant, cela n’était pas nécessaire).

Ce changement récent, chez un pionnier des services bancaires en ligne, parait surprenant. Faut-il y voir une façon d’augmenter son Résultat Net, en poussant les clients à davantage utiliser leurs cartes bancaires ? On est en droit de le penser, d’autant plus qu‘ING refuse de communiquer sur  sa rentabilité.

Ces détails montrent peut-être une certaine faiblesse d’ING Direct sur sa rentabilité !

Fortuneo, un "modèle de rentabilité"

A la lecture de ces 2 graphiques, il semble évident que Fortuneo présente les meilleurs atouts en terme de rentabilité. Cette banque en ligne voit son Résultat Net augmenter année régulièrement, et affiche un parcours sans faille depuis 2009.

Fortuneo me semble être :

  1. une banque en ligne solide,
  2. dont  la rentabilité s’améliore, lentement mais sûrement, année après année,
  3. signe que son modèle économique fonctionne (mieux que celui de certains concurrents).
  4. signe que les clients sont satisfaits de la qualité des services offerts.

Pour parfaire votre jugement, je vous conseille de consulter cet autre article, afin de découvrir en détail l’offre de toutes les banques en ligne.

Comments (2)

  • NicolasV06/06/2018 at 3 h 06 min Répondre

    J’ai parfois l’impression que la stratégie commerciale de Boursorama ressemble à du dumping. Et je suis convaincu que leur programme de parrainage pourrait être presque aussi efficace mais pour beaucoup moins cher. En effet, il y a un vrai effet d’aubaine, avec des gens profitant des 230€ alors qu’ils voulaient de toute façon devenir client, et à l’opposé des gens profitant des 230€ alors qu’ils n’ont strictement aucune intention de rapporter le moindre centime à la banque.

    • Maxicool06/06/2018 at 20 h 48 min Répondre

      Bonjour,
      c’est certain que les primes de parrainages doivent peser sur leur rentabilité. Mais comme toutes les banques en ligne les utilisent, c’est incontournable.
      Récemment, Boursorama et Fortuneo ont durci leurs conditions (usage de la CB au minimum 1 fois pas mois, sinon -5 € sur le compte), je trouve que c’est une bonne chose !
      Ca fera fuir les clients qui ne viennent que pour les primes.
      Frédéric.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top