La MAGE est-elle meilleure que la MGEN ?

Quelle est la mutuelle idéale pour un enseignant ?

La MAGE est-elle la mutuelle idéale pour un enseignant, avec ses contrats Liberté et Sérénité ? Peuvent-ils être une solution de remplacement efficace pour quitter la MGEN ? Pour y répondre, il faut rentrer dans les moindres détails (prestations, évolution des tarifs de cotisation, fonctionnement de la prévoyance…) !

Le volet prévoyance (déjà présenté dans cet article) sera approfondi à la fin de ce comparatif, pour l'ensemble des contrats.

Les contrats en « entrée de gamme »

Si vous cherchez un contrat avec des conditions proches de MGEN Référence, avec l’idée de trouver la mutuelle idéale pour un enseignant, je vous conseille de comparer ce dernier avec les offres suivantes :

  • MGEN Alternative Santé 1
  • MAGE Liberté
  • MGEN Alternative Santé 2

Les prestations : « peut mieux faire »

Dans le domaine des soins courants, il y a assez peu de différence entre ces contrats.

MGEN Référence rembourse les semelles orthopédiques légèrement mieux (à 230%, ce qui, soit dit en passant, entraîne tout de même un reste à charge de 50 euros au minimum). Mais les honoraires de médecins spécialistes sont remboursés à 100% seulement (jusque 150% chez les concurrents).

MGEN Alternative Santé 1 est une copie de MGEN Référence avec le remboursement des médicaments à vignette orange à 100% en sus.

MGEN Alternative Santé 2 améliore quelque peu le contrat Santé 1 avec le remboursement des honoraires des spécialistes à 150%, des auxiliaires à 125% et de la radiologie à 120%.

MAGE Liberté domine ce domaine (tous les remboursements sont supérieurs) malgré un unique point faible : les semelles orthopédiques (avec une prise en charge 2 fois inférieure aux concurrents)

En hospitalisation, quasiment rien ne distingue ces 4 contrats.

Les remboursements sont semblables à 5% près. Seule MAGE Liberté se met un peu en évidence, avec une prestation naissance de 183 € et une meilleure prise en charge de la chambre particulière (54 € par nuit au lieu de 30 à 50 pour les contrats MGEN).

En soins dentaires, MGEN Référence mène la danse.

En effet, la MGEN garantit une meilleure prise en charge des prothèses et des traitements actifs en orthodontie (dont le coût semestriel oscille entre 400 et 1000 €). Ces derniers sont bien mieux remboursés : 543,50 € par semestre, alors que les concurrents se limitent à 290 € (MGEN Santé 1) et 387 € (MGEN Santé 2 et MAGE Liberté). Le constat est le même pour les traitements de contention.

En optique, ces 4 contrats proposent des prises en charge assez limitées.

Elles vous imposeront un reste à charge parfois conséquents (380 € pour une paire de lunettes équipées de verres progressifs, avec une monture limitée à 60 €, c’est peu…). MGEN Référence propose toutefois les meilleurs remboursements, mais de peu.

Le calcul des cotisations

Comparer les prestations est une évidence, mais comparer le mode de calcul des cotisations, son évolution durant une carrière d’enseignant complète, le prix des cotisations enfants et retraités est primordial pour choisir la mutuelle idéale pour un enseignant…

La MGEN calcule la cotisation sur la totalité du salaire, appelée « base brute fiscale » (soit le traitement indiciaire brut, l’indemnité de résidence, les primes – comme l’ISOE ou la prime de professeur principal -, les indemnités comme les IMP, les heures supplémentaires). Tout est pris en compte, ce qui joue évidemment sur la hauteur de la cotisation.

Dans les statuts 2018 de la MGEN (page 30), il est clairement spécifié que chaque année, les taux et montants de cotisations mentionnés (…) pourront faire l’objet d’une revalorisation (…) qui prendra en compte l’évolution des dépenses de santé ».

Toutefois, la MGEN fixe une cotisation plafond, évitant une augmentation inconsidérée de la prime (ce qui a son importance, comme vous le constaterez un peu plus bas).

La MAGE, de son côté, calcule la cotisation sur le traitement indiciaire brut (TIB), auquel il faut ajouter la Nouvelle Bonification Indiciaire (NBI) et l’Indemnité de Résidence (IR). La MAGE ne prend donc pas en compte les primes, les indemnités, les HSE…

L’assiette de cotisation compte aussi un plafond, fixé à l’indice brut 1015 (+ IR 3%) pour les actifs (soit 3824,27 +3% = 3939 €) et à l’indice brut 771 (+ IR 3%) pour les retraités (soit 3046,60 €).

Le coût théorique des cotisations

Peu d’assurés s’amusent sans doute à changer de mutuelle tous les ans !

Idéalement, afin de choisir la mutuelle idéale pour un enseignant, il faut connaître son coût global, sur une carrière complète (aujourd’hui, la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite à taux plein, sans décote, est de 43 ans).

Sur une carrière complète (43 ans)

Imaginons donc un enseignant certifié évoluant à un « rythme normal » sur 43 ans (c’est-à-dire sans accélération liée à des rendez-vous de carrière réussis). Imaginons que sa carrière s’étale sur plusieurs grades (classe normale, hors-classe, classe exceptionnelle) :

Cette évolution de carrière théorique (mais classique) d’un enseignant « lambda » nous permettra de calculer (par anticipation) selon les taux de cotisation actuels :

  • La cotisation annuelle sur 43 ans
  • Le coût global des cotisations sur 43 ans

Et de trouver, par quelques graphiques :

  • La mutuelle la plus intéressante selon les « tranches d’âge »
  • Les mutuelles les plus onéreuses (à éviter !)

Les calculs ci-dessous se basent sur une situation qui concerne une grande partie des enseignants :  traitement brut indiciaire + prime ISOE + prime PP (professeur principal) + une heure supplémentaire (HSA).

La MGEN intègre ces primes dans son assiette de cotisation (chaque enseignant reçoit, au minimum, l’ISOE… environ 1200 € à l’année). N’oubliez donc pas ce « petit détail », car, par exemple, pour le contrat MGEN Référence :

  • La prime ISOE fait augmenter la cotisation de 2 à 3,50 € par mois
  • La prime de professeur principal fait augmenter la cotisation de 2 à 3,50 € par mois
  • Une HSA par semaine fait augmenter la cotisation de 3 à 4,50 € par mois
  • Une IMP fait augmenter la cotisation de 3 à 5 € par mois

Les résultats se passent de commentaires ! La mutuelle idéale pour un enseignant semble être le contrat MAGE Liberté, constamment le moins coûteux. Il est suivi par le contrat MGEN Alternative Santé 1 / Prévoyance 1. La cotisation du contrat MGEN Référence est souvent plus chère de 25 euros environ par mois…

Pour les enfants, même constat : avantage marqué pour le contrat MAGE Liberté jusque 18 ans (à la majorité, l’écart se réduit).

Comparons à présent le coût global de ces contrats sur une carrière complète de 43 ans (avec un avancement identique à celui du tableau ci-dessus) :

  • MGEN Référence : 49894 €
  • MGEN Alternative Santé 1 Prévoyance 1 : 42038 €
  • MGEN Alternative Santé 2 Prévoyance 1 : 51730 €
  • MAGE Liberté : 40570 €

Vous ne rêvez pas, sur une carrière complète, le contrat MAGE Liberté vous fait (presque) gagner 10 000 € (par rapport à MGEN Référence) : une mutuelle idéale pour un enseignant !

Pour les enfants

Comparons également le coût global de ces contrats pour un enfant de 0 à 28 ans :

  • MGEN Référence : 6357 €
  • MGEN Alternative Santé 1 Prévoyance 1 : 6726 €
  • MGEN Alternative Santé 2 Prévoyance 1 : 7686 €
  • MAGE Liberté : 5088 €

Sur la durée totale d’assurance pour un enfant de sa naissance à ses 28 ans, la MAGE Liberté vous fait gagner 1269 € (soit -20% par rapport à MGEN Référence).

A l’âge de la retraite

Le mode de calcul des cotisations diffère, à l’âge de la retraite, selon les contrats.

Le contrat MGEN Référence fixe la cotisation par un pourcentage du montant BRUT des pensions personnelles.

Le contrat MAGE Liberté utilise la même assiette.

Les contrats MGEN Alternative Santé 1 et Santé 2 base la cotisation par un pourcentage du montant NET des pensions personnelles, avec un plafond ne concernant que les frais de santé (le coût du volet prévoyance, de 0,49%, est calculé en dehors de ce plafonnement).

Sur ce point, les contrats MGEN Alternative Santé 1 et Santé 2 semblent être plus onéreux que le contrat MGEN Référence, d’autant plus après 70 ans :

  • Taux de cotisation MGEN Référence : 4,22% puis 4,39%
  • Taux de cotisation MGEN Alternative Santé 1 : 3,57% puis 4,63%
  • Taux de cotisation MGEN Alternative Santé 2 : 3,98% puis 5,03%

Sauf que des plafonds de cotisation très modestes sont appliqués (1230 € annuels ou 102,50 € mensuels pour MGEN Santé 1 ; 1312 € annuels ou 112,20 € mensuels pour MGEN Santé 2).

Un superbe avantage, car ce plafond s’applique dès le début de la retraite !

MGEN Référence se retrouve donc (avec une cotisation mensuelle de 143,50 €) environ 20 à 30 € plus chère chaque mois…

Loin d’être la mutuelle idéale pour un enseignant donc.

Intéressons-nous au coût global de ces contrats sur une retraite « fictive » de 18 ans (de 67 à 84 ans, avec une pension à taux plein de 2916 € brute, soit 2651 € nette) :

  • MGEN Référence : 30996 €
  • MGEN Alternative Santé 1 Prévoyance 1 : 23945 €
  • MGEN Alternative Santé 2 Prévoyance 1 : 26106 €
  • MAGE Liberté : 23417 €

On retrouve une économie de 25% en faveur de MAGE Liberté (par rapport au contrat MGEN Référence) !

Quel contrat bas de gamme choisir ?

Si vous n’avez pas besoin de traitement en orthodontie, et que vous n’êtes pas un grand consommateur en optique complexe, le contrat MAGE Liberté me semble être la mutuelle idéale pour un enseignant.

Ainsi, pour un adulte (avec le déroulement de carrière décrit un peu plus haut) et 2 enfants assurés, par rapport au contrat MGEN Référence, vous économiserez une petite fortune (20902 €) avec le contrat MAGE Liberté ! 

Les contrats « haut de gamme »

Cette catégorie regroupe les contrats proposant des prestations supérieures à celle du contrat MGEN Référence (ce contrat reste intégré dans cette catégorie pour permettre une comparaison objective, mais il est, de mon point de vue, davantage un contrat bas de gamme).

Je vous conseille donc de comparer ce dernier avec les offres suivantes :

  • MGEN Intégrale
  • MAGE Sérénité
  • MGEN Alternative Santé 3

Vous y trouverez peut-être la mutuelle idéale pour un enseignant à la recherche de remboursements complets et importants.

Des prestations supérieures

Dans le domaine des soins courants, sur l’ensemble des éléments de comparaison, le contrat MAGE Sérénité offre les meilleures prestations.

Grâce notamment à ces prestations :

  • Remboursement total des médicaments à 15%
  • Remboursement des semelles orthopédiques à hauteur de 105 € (aucun reste à charge)
  • Remboursement de tous les vaccins non-remboursés (sans forfait)
  • Forfait « Se soigner autrement » : 160 € par an
  • Sevrage tabagique : forfait de 180 € par an

Son point négatif réside dans l’absence de prise en charge de la psychothérapie (alors que les concurrents remboursent 20 séances à 15 ou 20 € sur l’année).

Dans le volet hospitalisation, il y a peu de différence entre les 3 contrats haut de gamme.

MGEN Intégrale se distingue avec une prise en charge des amniocentèses, la MAGE Sérénité avec une meilleure prise en charge du coût des chambres particulières.

Le contrat MGEN Alternative Santé 3 semble être le moins intéressant.

En soins dentaires, la comparaison se complique.

Le contrat MGEN Intégrale offre exactement les mêmes remboursements que le contrat MGEN Référence ! Les prestations me semblent excellentes (et surtout homogènes) en orthodontie.

Le contrat MAGE Sérénité rembourse davantage les soins dentaires courants (à 150%), très correctement les prothèses, mais un peu moins les traitements en orthodontie (surtout les traitements non-remboursés par la Sécurité Sociale).

Enfin, en optique, avantage au contrat MAGE Sérénité !

La MAGE propose un remboursement de lunettes supérieur aux autres contrats, plus conformes aux dépenses réelles : jusque 500 euros pour un équipement complet, avec un forfait monture de 150 € (là ou la concurrence offre 35 à 45 € pour une monture enfant et 60 à 90 € pour une monture adulte). La différence est notoire, car trouver une monture sympathique à 60 € pour un adulte, c’est tout bonnement impossible !

Par contre, évitez la chirurgie réfractive à la MAGE (prise en charge : 185 € par œil). Si nécessaire faites vous opérer avant de quitter la MGEN (prise en charge : 365 à 400 € par œil).

Le calcul des cotisations

Les bases de calcul ont été présentées un peu plus haut, lors de la présentation des contrats « bas de gamme ». Je n’y reviendrais pas, mais voici les taux de cotisation des contrats « haut de gamme » et leur évolution sur une carrière complète jusqu’à la retraite.

Le coût théorique des cotisations

Sur une carrière complète (43 ans)

Reprenons le cas de notre enseignant certifié évoluant à un « rythme normal » sur 43 ans, avec une carrière s’étalant sur trois grades (classe normale, hors-classe, classe exceptionnelle).

Je rappelle que les calculs qui suivent prennent en compte les primes et indemnités « standard » (prime ISOE, prime de professeur principal et une HSA), en sus du traitement brut indiciaire.

N’oubliez donc pas ce « petit détail », car, par exemple, pour le contrat MGEN Référence :

  • La prime ISOE fait augmenter la cotisation de 2 à 3,50 € par mois
  • La prime de professeur principal fait augmenter la cotisation de 2 à 3,50 € par mois
  • Une HSA par semaine fait augmenter la cotisation de 3 à 4,50 € par mois
  • Une IMP fait augmenter la cotisation de 3 à 5 € par mois

En se basant sur le coût réel de ces contrats, la mutuelle idéale pour un enseignant semble être le contrat MAGE Sérénité, le moins coûteux, sur cette période de 43 ans. La cotisation du contrat MGEN Référence est assez similaire mais avec des prestations bien plus limitées.

Si l’on examine le coût global de ces contrats sur une carrière complète de 43 ans (avec un avancement identique à celui du tableau ci-dessus) :

  • MGEN Référence : 49894 €
  • MGEN Alternative Santé 3 Prévoyance 1 : 59229 €
  • MGEN Intégrale : 57890 €
  • MAGE Sérénité : 50770 €

Sur une carrière complète, le contrat MAGE Sérénité égale le coût du contrat MGEN Référence, mais avec des prestations incomparables (voir plus haut).

Ce contrat vous fait gagner environ 10 000 € par rapport à MGEN Intégrale (contrat équivalent). Une mutuelle idéale pour un enseignant ?

Pour les enfants

Comparons également le coût global de ces contrats pour un enfant de 0 à 28 ans :

  • MGEN Référence : 6357 €
  • MGEN Alternative Santé 3 Prévoyance 1 : 8988 €
  • MGEN Intégrale : 9393 €
  • MAGE Sérénité : 7512 €

Sur la durée totale d’assurance pour un enfant de sa naissance à ses 28 ans, le contrat MAGE Sérénité vous fait gagner 1881 € (soit -20% par rapport à MGEN Intégrale). Le contrat MAGE Sérénité est plus onéreux que le contrat MGEN Référence mais les prestations ne sont pas les mêmes, comme le montrent les tableaux comparatifs.

A l’âge de la retraite

Le mode de calcul des cotisations à l’âge de la retraite a été détaillée au début de l’article. Je n’y reviens pas.

Pour une fois, on constate peu de différence entre les contrats.

Le contrat MGEN Alternative Santé 3 est le plus économique, grâce à l’application du plafond de cotisation, fixé à un tarif relativement bas. Il va de soi que pour un retraité disposant d’une pension moins importante, cet écart (en faveur du contrat MGEN Alternative Santé) se réduirait car le plafond ne serait pas atteint.    

Intéressons-nous au coût global de ces contrats sur une retraite « fictive » de 18 ans (de 67 à 84 ans, avec une pension à taux plein de 2916 € brute, soit 2651 € nette) :

  • MGEN Référence : 30996 €
  • MGEN Alternative Santé 3 Prévoyance 1 : 28529 €
  • MGEN Intégrale : 32397 €
  • MAGE Sérénité : 30758 €

Quel contrat haut de gamme choisir ?

La mutuelle idéale pour un enseignant me semble être la MAGE Sérénité.

En effet, pour un adulte (avec le déroulement de carrière décrit un peu plus haut et une retraite de 67 à 85 ans) et 2 enfants assurés, sur 60 ans, le coût du contrat MAGE Sérénité doit être sensiblement le même (voir même inférieur) que celui du contrat MGEN Référence (il n’y a que 1487 € de différence, mais sans avoir pris en compte les primes et indemnités dans le calcul de la cotisation MGEN).

En comparaison avec MGEN Alternative Santé 3, vous économiserez presque 12 000 €.

Optimiser son choix selon l'âge et la situation

Si vous ne souhaitez rien laisser au hasard, vous pouvez même essayer d’optimiser le coût de votre mutuelle santé, avec le graphique suivant et imaginez des scénarios selon vos besoins en soins de santé. La mutuelle idéale pour un enseignant n’est pas forcément la même tout au long de sa carrière ! 

Tentons de mettre au point un « scénario classique » (pour une famille avec 2 enfants).

Du début de carrière jusqu’aux 6 ans du premier enfant (à 35 ans) : MAGE Liberté

  • Cotisation adulte : de 38 € à 60 € par mois
  • Cotisation enfant (de 29 à 30 ans) : 9 € par mois

En principe, peu de besoins médicaux : tel Apollon, vous êtes jeune, beau et en plein forme !

De 35 ans à l’indépendance de vos 2 enfants (vers 55 ans par exemple) : MAGE Sérénité

  • Cotisation adulte : de 75 € à 130 € par mois
  • Cotisation enfant : 16 à 20 € par mois

A force de corriger des copies, votre vue fatigue ! Les soins en optique explosent. Comme ce n’est pas le point fort du contrat Liberté, vous passez en Sérénité.

D’autant plus que vos deux petites têtes blondes n’ont pas la chance d’avoir le « sourire Email Diamant » et doivent passer par un traitement en orthodontie (de plus en plus fréquent, et parfois pour des défauts mineurs, sous prétexte d’atteindre l’excellence).

De 55 ans à votre départ en retraite : MAGE Liberté

  • Cotisation adulte : 103 € à 115 € par mois
  • Cotisation enfant : X

Il ne faut toutefois pas avoir de soins dentaires ou en optique conséquents, car il s’agit du point faible de ce contrat. Sinon, les autres prestations sont au niveau de celles du contrat MGEN Référence.

Eventuellement, le contrat MGEN Alternative Santé 2 peut être une solution de repli.

De votre départ en retraite (67 ans) à votre décès : MAGE Liberté

  • Cotisation adulte : 108 € par mois
  • Cotisation enfant : X

Ce n’est qu’un exemple, bien évidemment… A chacun d’imaginer son propre scénario ! 

La MAGE permet un changement de formule de couverture à chaque fin de trimestre civil, avec un préavis de 2 mois. La nouvelle formule doit ensuite être conservée jusqu’à la fin de l’année civile suivante.

Le volet prévoyance des contrats MGEN et MAGE

Choisir la mutuelle idéale pour un enseignant nécessite enfin de comparer les prestations en prévoyance. Une comparaison loin d’être simple, car les mutuelles MGEN et MAGE n’utilisent pas les mêmes bases pour le calcul des prestations.

Les plus pressés peuvent se contenter du tableau récapitulatif ci-dessous, mais je vous conseille vivement de rentrer davantage dans les détails.

Le coût du volet prévoyance (en %) est indicatif, car il est déjà intégré à tous les tarifs de cotisation utilisés depuis le début de cet article.  

Pour les 3 offres ci-dessous, afin de chiffrer les prestations et donc pouvoir les comparer, imaginons le cas d’un enseignant (Robert Jekiflezelev) rémunéré de la manière suivante :

  • Traitement de base brut : 2200 €
  • Indemnité de Résidence (IR) : 50 €
  • Prime ISOE : 100 €
  • Indemnité PP : 100 €
  • HSA (2h00 en moyenne) : 260 €
  • IMP : 140 € / mois

Robert Jekiflezelev perçoit donc 2850 € brut, soit 2450 € net.

L’offre MAGE Prévie+ (sur contrat Liberté et Sérénité)

Capital décès / Capital PTIA (Perte Totale et Irréversible d'Autonomie)

Quand ? En cas de décès ou de PTIA (suite à une maladie ou à un accident)

Quoi ? Versement d’un capital aux héritiers légaux ou au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) si décès

Quoi ? Versement d’un capital à l'assuré lui-même en cas d'invalidité

Combien ? 100% du salaire de base annuel (traitement indiciaire brut et IR)

Si Robert Jekiflezelev décède, le capital décès/PTIA s’élève à 2250 x 12 = 27000 €.

Rente invalidité

Quand ? En cas d’invalidité permanente reconnue par le Comité médical ou la Sécurité sociale

Quoi ? Versement d’une rente (complémentaire à la rémunération touchée par l’assuré)

Combien ? Variable selon les taux d’incapacité professionnelle et fonctionnelle.
Condition ? Rente servie à partir d’un taux d’invalidité de 33 %

Allocations journalières

Quand ? En cas d’accident ou de maladie (avec incapacité de travailler)

Quoi ? Allocation permettant de compléter la perte de revenus due à un arrêt de travail

Condition ? Versement dès la mise à demi-traitement

Période couverte ? Toute la période où le fonctionnaire perçoit 50% de son salaire

Combien ? 80% du salaire de base annuel brut (traitement indiciaire brut + IR)

Comme il s’agit de la prestation de prévoyance la plus importante, prenons l’exemple de Robert Jekiflezelev, et regardons comment est calculée l’allocation journalière.

Salaire de base (traitement indiciaire brut + IR) : 2200 + 50 = 2250 €

Le salaire garanti durant l’arrêt maladie est donc de 2250 x 80% = 1800 €

L’administration verse un demi-traitement, soit 2250 / 2 = 1125 € /mois

La MAGE complète par une allocation journalière de 1800 – 1125 = 675 € / mois

Rente éducation

Quand ? En cas de décès d’un parent (adhérent principal à la MAGE)
Quoi ? Rente trimestrielle par enfant à charge (présent sur le dernier avis d’IR)

Comment ? Rente revalorisée aux 12 ans et aux 18 ans de l’enfant (jusque 26 ans si études)

Combien ? Rente égale à un % du capital décès versé au parent décédé

  • 6% jusqu'à l'âge de 12 ans
  • 9% de 12 ans à 18 ans
  • 12% de 18 ans à 26 ans (en cas de poursuite des études)

Dans le cas de Robert Jekiflezelev, le capital décès versé correspond à 2250 x 12 = 27000 €

La rente éducation versé à son enfant de 8 ans sera de :

  • De 8 à 12 ans : 27000 x 6% = 1620 € / an pendant 4 ans (soit 6480 €)
  • De 12 à 18 ans : 27000 x 9% = 2430 € / an pendant 6 ans (soit 14580 €)
  • De 18 à 26 ans (si études) : 27 000 x 12% = 3240 € / an pendant 8 ans (soit 25920 €)

A noter que la MGEN, de son côté, préfère verser une majoration du capital décès à chaque enfant à charge (de 10 000 €) plutôt que de garantir un rente éducation.

Allocations obsèques

La MAGE verse un capital de 765 € en cas de décès pour la prise en charge des frais d'obsèques.

La MGEN a récemment supprimé cette allocation de ses prestations, ce qui avait valu de vivres critiques.

L’offre MGEN Prévoyance (sur contrat Référence)

Capital décès / Capital PTIA (Perte Totale et Irréversible d'Autonomie)

Quand ? En cas de décès ou de PTIA (suite à une maladie ou à un accident)

Quoi ? Versement d’un capital aux héritiers légaux ou au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) si décès

Quoi ? Versement d’un capital à l'assuré lui-même en cas d'invalidité

Combien ? 85% de l’assiette utilisée pour le calcul de la cotisation MGEN

Majoration par enfant à charge ? 10 000 € / enfant

L’assiette utilisée pour le calcul de la cotisation MGEN correspond à l’ensemble des revenus perçus (traitement indiciaire brut + IR + primes et indemnités + HS + autres).

Si Robert Jekiflezelev décède, le capital décès/PTIA s’élève à 2850 x 85% x 12 = 29070 €.

Allocation invalidité

Quand ? En cas d’invalidité permanente reconnue par le Comité médical ou la Sécurité sociale

Condition ? En cas de retraite anticipée pour invalidité ou inaptitude au travail

Quoi ? Versement d’une rente (complémentaire à la rémunération touchée par l’assuré)

Garantie ? 50% de la moyenne des traitements bruts des 3 mois précédant l’arrêt de travail, auquel un coefficient de revalorisation est appliqué (hors primes) selon l’âge de l’adhérent et l’année de mise en invalidité

Remarque ? Au minimum 50% du traitement indiciaire brut, au moins égal à la Base de Référence Garantie (BRG, 10729 € pour l’année 2017)

Combien ? Au minimum 1/30ème de la BRG, au maximum le montant de la BRG

Condition ? Rente servie à partir d’un taux d’invalidité de 33 %

Rente Dépendance Totale

Quand ? En situation de dépendance totale (classée GIR 1 ou GIR 2)

Quoi ? Rente viagère mensuelle de 120 € (après une franchise de 90 jours)

Quoi ? Prestation complémentaire de maintien à domicile (500 € par an, si tierce personne)

Allocations journalières

Quand ? En cas d’accident ou de maladie (avec incapacité de travailler)

Quoi ? Allocation permettant de compléter la perte de revenus due à un arrêt de travail

Condition ? Versement dès la mise à demi-traitement

Période couverte ? Toute la période où le fonctionnaire perçoit 50% de son salaire

Combien ? 77% du salaire de référence

Le salaire de référence correspond au traitement indiciaire brut, auquel s’ajoutent les primes (IR + ISOE) avec un maintien à 50% uniquement.

Retournons voir notre enseignant (Robert Jekiflezelev)

Le salaire garanti durant l’arrêt maladie est donc de 2200 (TBI) x 77% = 1694 €

Il faut y ajouter 47% des primes brutes : 50 (IR) + 100 (ISOE) x 47% = 70,50 €

Soit un salaire garanti de 1694 + 70,50 = 1764,50 €

L’administration verse un demi-traitement, soit 2250 / 2 = 1125 € /mois

La MGEN complète par une allocation journalière de 1764,50 – 1125 = 639,50 € / mois

Perte temporaire d’autonomie (avant 65 ans)

Quand ? Etat chronique ne permettant pas une autonomie totale pendant plus de 30 jours

Maladies garanties ? Infarctus, AVC, sclérose en plaques, cancers

Accidents garantis ? Lésions graves (perte d’un membre), cécité, surdité (>70dB), brûlures graves (3ème degré sur 20% du corps)

Quoi ? Allocation trimestrielle (pendant 4 trimestre maximum)

Combien ? Allocation de 400 € (après un franchise – arrêt de travail – de 30 jours)

L’offre MGEN Prévoyance (sur contrat Alternative Santé)

Capital décès / Capital PTIA (Perte Totale et Irréversible d'Autonomie)

Quand ? En cas de décès ou de IPA (suite à une maladie ou à un accident)

Quoi ? Versement d’un capital aux héritiers légaux ou au(x) bénéficiaire(s) désigné(s)

Quoi ? Versement d’un capital à l'assuré lui-même en cas d'invalidité

Combien ? 90% du salaire annuel de référence

Salaire de référence ? Montant des revenus pour le calcul de l’assiette des cotisations

L’assiette utilisée pour le calcul de la cotisation MGEN équivaut à l’ensemble des revenus (traitement indiciaire brut + IR + primes et indemnités + HS + autres)

Si Robert Jekiflezelev décède, le capital décès/PTIA s’élève à 2850 x 90% x 12 = 30780 €.

Allocation invalidité

Quand ? En cas d’invalidité, suite à une maladie ou un accident

Quoi ? Versement d’allocation (complémentaire à la rémunération touchée par l’assuré)

Combien ? 50% du salaire net

Salaire de référence ? Montant des revenus pour le calcul de l’assiette des cotisations

Incapacité temporaire de travail (allocations journalières)

Quand ? En cas d’accident ou de maladie (avec incapacité de travailler)

Quoi ? Allocation permettant de compléter la perte de revenus due à un arrêt de travail

Condition ? Versement dès la mise à demi-traitement

Période couverte ? Toute la période où le fonctionnaire perçoit 50% de son salaire

Combien ? 75% du salaire net

Reprenons à nouveau le cas de notre enseignant (Robert Jekiflezelev).

Son salaire net total s’élève à 2450 €.

Le salaire garanti durant l’arrêt maladie est donc de 2450 x 75% = 1837,50 €

L’administration verse un demi-traitement, soit 2250 / 2 = 1125 € /mois

La MGEN complète par une allocation journalière de 1837,50 – 1125 = 712,50 € / mois

Quelle est la meilleure offre en prévoyance ?

Dans le cas Robert Jekiflezelev (voir plus haut), les prestations proposées par ces contrats présentent peu de différence. Il est difficile de les départager et de trouver la mutuelle idéale pour un enseignant sur ce point, car elles ont chacune leurs atouts…

Le contrat MGEN Alternative Santé offre de meilleures allocations journalières et un capital décès / PTIA plus important (mais aucune aide supplémentaire pour les enfants à charge).

Les contrats MAGE Liberté et Sérénité offrent un capital décès / PTIA moindre mais une rente éducation qui peut être conséquente (car étalée sur toutes les années de scolarisation des enfants) et une allocations obsèques.

Les contrats MGEN Référence et Intégrale offrent les allocations journalières les plus basses, mais un supplément enfant à charge en cas de décès / PTIA.

Personnellement, j’aurais tendance à privilégier l’importance des allocations journalières, qui concerne (sans doute) le risque le plus probable (statistiquement), donc le contrat MGEN Alternative Santé 1 ou les contrats de la MAGE.  

La mutuelle idéale pour un enseignant ?

En prenant en compte plusieurs critères (tarifs adulte et enfant, changement facile de formule, prestations en santé, prestations en prévoyance), la mutuelle idéale pour un enseignant semble être la MAGE, qui propose les contrats Liberté et Sérénité.

Les remboursements sont globalement supérieurs à ceux de la MGEN, pour un coût moindre, ils couvrent correctement les différents soins (y compris en orthodontie et en optique), les allocations journalières sont plus importantes que celles du contrat MGEN Référence.

Si vous souhaitez comparer le contrat MGEN Référence avec d’autres contrats (ceux du Crédit Mutuel Enseignant ou CME, de la GMF, de la SMATIS, de la MASP, de la MAGE…), je vous invite à lire cet article.  

Comments (15)

  • Auvray02/06/2018 at 15 h 43 min Répondre

    Bonjour ,
    Etant enseignante , adhérente à la MGEN , je lis avec attention votre comparatif Mgen/Maje : concernant le prix de la cotisation pour un enfant de la naissance à ses 28 ans je m’interroge ? comment se fait-il que vous trouviez un montant total de cotisations inférieur pour la Maje essentiel par rapport à la MGEN référence , compte tenu du fait que la cotisation enfant mensuelle à la Mgen référence est inférieure à celle de la Maje essentielle et ce pour chaque tranche d’âge de l’enfant ?
    Cdlmt

    • Maxicool03/06/2018 at 20 h 36 min Répondre

      Bonjour,

      quel contrat évoquez-vous lorsque vous dites « MAJE Essentiel » ? D’ailleurs, la mutuelle décrite est la « MAGE » et non la « MAJE ».

      Voilà le détail des cotisations :
      – MGEN Référence : 15,75 € (< 18 ans) / 23 € (18-24 ans) / 25,25 € (>=25 ans) par enfant selon l’âge
      – MAGE Liberté : 9 € (< 12 ans) / 12 € (12-17 ans) / 23 € (>= 18 ans) par enfant selon l’âge
      – MAGE Sérénité : 16 € (< 12 ans) / 20 € (12-17 ans) / 30 € (>= 18 ans) par enfant selon l’age

      Par rapport à MAGE Liberté, la cotisation MGEN Référence est toujours supérieure (ou égale entre 18 et 24 ans)
      Par rapport à MAGE Sérénité, la cotisation MGEN est moins coûteuse après 18 ans (de 4,75 €/ mois), presque égale avant 12 ans, et plus chère entre 12 et 17 ans (de 3 euros).

      Cordialement.

  • Julien Delmas11/06/2018 at 19 h 34 min Répondre

    Bonsoir,
    Tout d’abord bravo pour ce travail énorme. Cependant, vu la complexité et le manque de transparence des documents fournis par les mutuelles, il y a quelques erreurs, notamment sur les prestations Maternité de la MGEN, les formules Alternative Santé 1, 2 et 3 elle intègrent MGEN Vie qui prend en charge la prestation naissance. Et l’amniocentèse, comme tous les frais maternité remboursés par la SS sont pris en charge par la mutuelle.

    Concernant la partie Prévoyance, il y a une erreur importante : l’offre Alternative Prévoyance 1 assure de percevoir 75 % du revenu annuel brut, ce qui correspond à 2137 euros. Il est dommage de ne pas avoir indiqué dans le tableau la formule Prévoyance 3 de la MGEN, qui, pour une cotisation de 1,03% est de loin la meilleure puisqu’elle assure 95% du brut des 12 derniers mois (quand on sait la variation du salaire dans l’année, c’est intéressant), ce qui aurait amené Robert à percevoir 2450 euros par mois, soit son salaire net.
    Voici par exemple le document que j’ai mis en ligne il y a quelques semaines et qui fait le comparatif entre les formules MGEN uniquement : https://blog.juliendelmas.fr/IMG/png/comparatif_indemnite_s_journalie_res.png

    Courage, les mutuelles sont de véritables jungles !

    Julien

    • Maxicool11/06/2018 at 21 h 05 min Répondre

      Bonjour Julien,

      le tableau présentant le volet Prévoyance pour les contrats MGEN Alternative présente la garantie (de 75% pour Prév. 1 / 85% pour Prév. 2 / 95% pour Prév. 3) avec « un niveau de garantie exprimé en pourcentage du salaire annuel de référence », ce dernier correspondant à la rémunération brute fiscale perçue.
      Mais un petit (2) précise explicitement que le niveau de garantie de 75% (ou 85 ou 95%) est, je cite le document, « LIMITE AU SALAIRE NET« .
      Je comprend donc que l’indemnité journalière ne peut pas dépassé 75% du salaire net.

      Concernant Prévoyance 3, oui, les garanties sont meilleures, mais pour un coût bien plus important !
      L’objectif n’est pas d’avoir les meilleures garanties possibles mais des garanties meilleures que celles du contrat MGEN Référence pour un tarif équivalent (ou moins élevé).
      De mon point de vue, Prévoyance 3 ne me semble pas indispensable.
      Quelle part d’enseignants se retrouvent en CLD ou en CLM ?

      Je trouve plus sage d’optimiser les remboursements sur des soins plus fréquents (optique, orthodontie, etc) qui concerneront assurément une part bien plus importante du corps enseignant. Mais bon, « chacun voit midi à sa porte », comme on dit.

      Personnellement, en 25 ans de carrière, je n’ai vu qu’UN seul collègue dans ce cas (CLD) !

      Sinon, Prévoyance 1 coûte 0,49% de la rémunération brute fiscale.
      Prévoyance 3 coûte 1,03% de la rémunération brute fiscale.

      Dans le cas de Robert, Prévoyance 1 lui coûte 14 € par mois et Prévoyance 3 presque 30 €.
      A l’année, un surcoût de quasiment 200 €.
      Est-ce utile étant donné la probabilité d’être un jour en CLD ou CMO ? C’est loin d’être évident !
      Ne vaut-il pas mieux rester en Prévoyance 1 et passer plutôt en Santé 2 ou 3 ?

      Tout cela se discute, car il n’y pas de contrat parfait, commun à tous.

      Cordialement,
      Frédéric.

  • Anonyme14/06/2018 at 17 h 00 min Répondre

    Bonjour,

    Je n’ai pas vérifié l’intégralité de votre comparatif mais sachez que sur les offres MGEN SANTE PREVOYANCE (Equilibren reference…) la MGEN verse une prestation naissance de 160E. Il y a aussi de l’action sociale (allocation handicap, orphelinant, perte d’autonomie, service d’aide à domicile et j’en passe). Il est compliqué de comparer les mutuelles entre elles dans tous les cas, il n’y a pas de mutuelle meilleure qu’une autre mais des mutuelles adaptées au besoin de chacun, c’est pourquoi il est conseillé de se rendre en section et prendre un rdv avec un conseiller pour étudier ses besoins en santé et en prévoyance.
    Plutôt que de vouloir comparer des choses qui prennent du temps à être comparées, faire le point sur ses garanties régulièrement ou au besoin et prendre l’offre adaptée à ses besoins.

    De plus, vouloir comparer des cotisations sur 40 ans est incroyable ! les cotisations sont revues dans toutes les mutuelles presque tous les ans, une mutuelle X peut être plus intéressante qu’une mutuelle X à un moment et inversement 10 ans plus tard.

    Bien cordialement

    • Maxicool14/06/2018 at 23 h 03 min Répondre

      Bonjour,
      merci de vos commentaires. Ce comparatif a justement été effectué selon mes besoins (et notamment ceux de mes 2 filles), afin de trouver celle la plus adaptée à ces derniers. Il n’a pas vocation à être exhaustif car il est de toute façon impossible de prendre en compte toutes les mutuelles. L’objectif était de voir si les « on dit » sur la MGEN étaient fondés ou non.
      Je ne comprends pas, par contre, vos remarques sur l’inutilité de comparer (sous prétexte que c’est compliqué ou que ça prend du temps) avec comme seule alternative d’aller en section discuter avec un conseiller MGEN.
      Concernant la comparaison des tarifs sur de longues périodes, bien entendu que cela n’est qu’un « état des lieux » à un instant T (ça me parait évident que les tarifs peuvent et vont évoluer sur de telles durées). Il donne toutefois « une idée » des différences de coût (ce que 95% des assurés ne regardent pas du tout, je pense).
      Vous avez posté en tant qu’Anonyme. Avec une recherche à l’aide de votre adresse mail sur Google, on tombe sur un profil LinkedIn annonçant « MGEN Conseiller accueil (CADS), MGEN, Région de Reims, France ». Je ne sais pas si ce profil est le votre.
      Cordialement.

  • Magalie02/07/2018 at 14 h 30 min Répondre

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce comparatif, que je cherchais depuis longtemps !
    Je pense partir de la MGEN pour la MAGE, mais j’hésite entre les formules Economique et Liberté. Je n’ai pas trouvé d’information sur l’Economique dans votre article, est-ce que vous pourriez-indiquer pourquoi vous ne l’avez pas étudié ? J’ai l’impression qu’il correspond peu ou proue à l’offre référence MGEN, avec un tout petit peu moins de garanties, mais pour un coût presque 2 fois moins élevé (55% de ce que je paye actuellement à la MGEN en ce qui me concerne).
    Merci, bien cordalement !

    • Maxicool04/07/2018 at 15 h 36 min Répondre

      Bonjour Magalie,
      merci de votre intérêt pour ce comparatif. Je n’ai pas intégré le contrat MAGE Economique dans ce comparatif, car les conditions proposées de me convenaient pas.
      Certes, le coût est peu élevé, mais par rapport au contrat MGEN Référence, les différences sont sensibles. Par exemple :
      1/ Inlay-Onlay (couronne dentaire) : 85 € à la MAGE / 186 € à la MGEN
      2/ Implant dentaire : 124 € à la MAGE / 518 € à la MGEN
      3/ Orthodontie (traitement actif par semestre) : 289 € à la MAGE / 543 € à la MGEN
      4/ Lunettes (correction simple) : 100 € l’équipement à la MAGE / 180 € à la MGEN
      5/ Lunettes (verres progressifs) : 200 € l’équipement à la MAGE / 380 € à la MGEN
      Les différences sont quand même importantes, mais ça dépend de vos besoins. Il faut trouver le contrat le plus adapté à vos besoins. De mon côté, le contrat MAGE 2conomique n’y répondait pas, au contraire des contrats MAGE Liberté et Sérénité.
      Par ailleurs, le contrat MAGE Economique n’a pas les mêmes conditions pour le volet Prévoyance.
      Cordialement.

  • Joce12/08/2018 at 16 h 36 min Répondre

    Bonjour,
    Merci tout d’abord pour ce travail titanesque !! Je n’en aurais jamais eu le courage ni la patience !
    J’ai du mal à m’y retrouver Je suis prof des écoles et je serai en retraite le 1er septembre 2018 à 58 ans. Et j’ai encore deux ado de 17 et 18 ans à charge… Je pense que Mage sérénité est faite pour moi mais comment être sûre que je n’ai rien oublié ? Quel bazar 😉

    • Maxicool13/08/2018 at 22 h 03 min Répondre

      Bonjour Joce,
      idéalement, il faut étudier les contrats, selon vos besoins actuels et futurs.
      Bon courage.
      Cordialement,
      Frédéric

  • MARION26/08/2018 at 22 h 23 min Répondre

    Bonjour,
    Merci pour ce travail important qui permet d’y voir plus clair.
    Je suis actuellement à la MAGE que je quitte dans quelques mois au profit de la mutuelle Cybele Solidarité qui propose je pense un contrat de meilleur qualité que celui dont je dispose actuellement (mage liberté).
    Concernant les lunettes, il ne nous a pas été proposé au niveau de la MAGE de prise en charge de la monture pour nos filles de 150€. La prise en charge est de 120 € par équipement complet, confirmé par devis de prise en charge (y compris la monture, donc attention).
    Mes diverses recherches m’ont également amené du côté de prévifrance qui offre aussi un niveau de garantie intéressant pour un coût quasi similaire à la MAGE.

    • Maxicool10/09/2018 at 20 h 43 min Répondre

      Bonjour Marion,
      étrange, dans les plaquettes, il est bien précisé 150 € en prise en charge pour les lunettes enfants pour le contrat MAGE Sérénité.
      Sinon, effectivement, après une lecture rapide des conditions, il me semble que le contrat Plénitia « tient la route ».
      Tout dépend ensuite du tarif avec les options de prévoyance 3 et 4 incluses.
      Cordialement.

  • Eric29/08/2018 at 19 h 41 min Répondre

    Bonjour
    Et pour commencer bravo pour votre travail, remarquable de clarté face à l’opacité de certaines mutuelles, concernant par exemple les cotisations sur les nouvelles formules proposées…
    Je sors d’un rdv récemment avec la MGEN, et j’ai un doute sur les plafonds que vous annoncez concernant les formules alternatives santé 2 et 3 et prévoyance 1, à savoir pour ma tranche d’âge respectivement 1347€ et 1482€. Il semble que le plafond concerne uniquement la partie santé, selon la MGEN. Ainsi, en retenant la formule alternative santé 2 prévoyance 1, ma cotisation santé se montera, avec un brut d’environ 3 500 € (avec IR, primes, HSA…) à 2,93% *3500 soit 102,50€ et ma cotisation prévoyance à 17€, soit un total mensuel de 120€ environ, contre 112,25€ en appliquant le plafond (1347/12). Avez-vous des éléments nouveaux concernant l’assiette du plafond ? Par avance merci. Cordialement

    • Maxicool10/09/2018 at 20 h 51 min Répondre

      Bonjour Eric,
      je pense que vous avez raison ! Je viens de relire les statuts de novembre 2017 du contrat Alternative (applicables a 01.01.2018). En page 27, on peut lire dans l’article 18 « la cotisation relative aux garanties frais de santé est encadrée d’une cotisation plancher et d’une cotisation spécifique selon la tranche d’âge du membre participant ».
      A priori, le plafond ne concerne pas le volet prévoyance, ce qui mathématiquement fait augmenter la cotisation globale (je pensais le contraire et effectivement, le calcul est donc erroné dans l’article, je vais le mettre à jour). Le diable se trouve dans les « petits détails ».
      Merci à vous pour ce petit détail !

  • ledib08/10/2018 at 6 h 27 min Répondre

    @maixicool, avez-vous engagé les démarches de changement ? si oui que faut-il faire ?
    Merci à vous

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top